Anecdotes

Petites histoires du quotidien

13 juin 2017

Un moyen inédit de vous déplacer de façon amusante

Article Image

Si vous avez décidé de changer d’air ce weekend end, vous vous êtes peut-être arrêté au camping Le Littoral, à Argelès-Sur-Mer. Vous avez voulu vous rendre à la plage en famille, mais les navettes bondées et le temps d’attente vous ont démotivés, vous avez ensuite pensé aux vélos, mais … Les enfants n’ont pas envie de pédaler.

Vous avez donc opté pour une offre des plus innovantes proposée par ce camping : la location de trottinettes électriques IZILOC. Haut de gamme et performantes, elles atteignent facilement les 25km/h, on sait de quoi l’on parle, nous l’avons testé chez Captive !

L’application que nous avons créée permet de louer une trottinette électrique pendant votre séjour. Le système permet de gérer les paiements, les différents incidents, mais aussi d’élaborer les statistiques pour faire gagner du temps à l’équipe d’IZILOC. Un moyen ludique et novateur !


16 mai 2017

Qui a dit que le ménage ne pouvait pas être techno ?

Article Image

Entretenir un intérieur est tout un art. «Ménage-à-Dom» le sait et ses femmes de ménage assurent un service de grande qualité. Mais parfois, la communication et le planning s’emballent… Hier, Dorothée a oublié de nettoyer les vitres mais, elle a repassé les chemises de Monsieur, ce qui n’était pas dans sa «to do list». En clair, elle a mélangé les consignes de ses prestations de la journée.

Pour éviter ces désagréments, «Ménage-à-Dom» pourrait demander à Captive de créer une application mobile! Dorothée pourrait consulter sa liste de tâches dès son arrivée, et les confirmer d’un simple clic. Son responsable et le client seraient rassurés car ils seraient informés à distance. Et Dorothée serait satisfaite parce qu’elle aime par dessus tout le travail bien fait!

C’est avec ce type d’application métier sur mesure que Captive aide les organisations à progresser. Celle-ci est encore fictive (comme le nom de la société d’ailleurs) mais cette application a du sens, et c’est ce qu’on aime chez Captive.


4 avril 2017

Gérer l’inscription en ligne pour 7000 clubs de sport

Article Image

La Fédération de gym volontaire regroupe près de 7000 clubs qui proposent, entre autres activités sportives, un programme de courses à pied. Accepter le paiement en ligne des inscriptions était un défi, que la Fédération a relevé avec l’aide de Captive. Après 6 mois de projet, nous avons mis en service l’application qui permet l’inscription à ces programmes. L’une de nos responsabilités : répartir les paiements, centralisés par la fédération, vers chacun des clubs !

Cette application sur mesure a pour ambition de simplifier la vie de plus de 100 000 Français qui vont pouvoir améliorer leur santé et leur mental en 2017, sans avoir à courir après un timbre et une enveloppe… mais aussi celle des salariés de la fédération, qui s’épargnent ainsi des dizaines d’heures de travail.


23 mars 2017

Développons local… le low cost a toujours un coût caché !

Article Image

Développer ses applications à l’étranger, c’est très tendance : les salaires sont plus bas dans bon nombre de pays et la tentation est forte de délocaliser ! Alors, ce n’est pas étonnant que des Entreprises de services du numérique choisissent de transférer leurs contrats en Espagne ou ailleurs. Mais en discutant avec l’une de nos relations, responsable d’une cinquantaine de développeurs dans une grande ESN qui a cédé à la pression de son client «pour des salaires moins chers», la vérité toute nue est apparue : « Pour nous, c’est moins rentable, parce que l’on a beaucoup de problèmes à régler ! ».

À vouloir payer moins cher, un projet finit toujours par coûter plus cher ! Nous le savons bien, chez Captive. C’est pourquoi nous défendons le développement local. Pas uniquement français, mais vraiment local. Car pour créer des applications qui apportent une vraie valeur, un bon développeur doit voir comment travaille son client, et pour cela, il doit pouvoir se déplacer chez lui.


13 mars 2017

Comment une application peut vous éviter de vous blesser

Article Image

Amis runners, comme vous le savez, les plans d’entraînement sont établis à partir de la VMA (vitesse maximale aérobie, soit la vitesse de course atteinte lorsque la consommation d’oxygéne devient maximale). Elle permet de pouvoir s’entraîner de manière adaptée. Seul problème… pour la déterminer, il faut participer à un test d’effort compliqué à organiser.

Ça, c’était avant! Captive a développé pour StartLine Academy l’application mobile qui permet de mesurer sa VMA. Elle s’appelle AtleticRun, est disponible pour iPhone et Android et propose à des milliers de runners de s’entrainer avec un plan adapté et d’accroître ses performances en minimisant le risque de blessure. Ce type d’application a du sens, et c’est ce que nous aimons.


6 février 2017

Arrêtez de confier vos applications métier aux agences Web

Article Image

Julien loue des trottinettes électriques. Disposer d’une plateforme de location en ligne est indispensable à son business. Il en avait confié le développement à une Web agency. Lorsque nous l’avons rencontré l’été dernier, il espérait la livraison dans les 15 jours. « Encore deux ou trois bugs à corriger et c’est bon ! »

Hélas, six mois plus tard, l’application ne fonctionnait toujours pas. Il a décidé de tout jeter et de recommencer à zéro avec Captive. Bien sûr, nous sommes heureux de réaliser ce projet mais quel gâchis, car non seulement il a perdu beaucoup de temps, mais aussi investi en pure perte plusieurs dizaines de milliers d’euros !

Un conseil d’ami : ne faites pas développer une application métier par une Web Agency. Ce n’est pas leur spécialité. Ces agences sont parfaites pour créer votre site, mais pour vos projets informatiques stratégiques choisissez plutôt une agence de développement qui a fait ses preuves.


16 janvier 2017

Développer en France, c’est possible et c’est notre choix

Article Image

Ce n’est pas un scoop, la main d’œuvre est beaucoup moins chère en Asie qu’en France. C’est pourquoi nombre de sociétés font développer leurs projets informatiques en Inde. De grandes entreprises de services du numérique comme Alten ou Sopra Steria emploient jusqu’à 30 % de leurs équipes à l’étranger, dans l’espoir de faire de meilleures marges.

Sauf que… le constat est souvent le même : la différence culturelle est trop grande, les délais ne sont pas respectés et au final, les projets coûtent au moins aussi cher, le retard en plus.

Chez Captive, nous développons les applications de nos clients dans notre loft de Boulogne, sans recourir à la sous-traitance. Pas par chauvinisme, mais parce que c’est la condition pour créer des produits de qualité, dans les délais demandés. Nous créons des applications informatiques sur mesure, et nous pensons que la proximité est l’une des clés de la réactivité… et du succès !


3 janvier 2017

Vous aussi, prenez la résolution de passer moins de temps sur Excel

Article Image

Faire gagner une heure de gestion administrative par semaine à 5 000 animateurs sportifs, voilà qui a du sens. Bénévole ou non, un animateur sportif apporte plus de valeur en aidant un diabétique à retrouver la forme qu’en remplissant les colonnes d’un tableur Excel.

C’est pourquoi chez Captive nous sommes très fiers d’avoir développé une application pour Sport Santé, fédération multisports dont l’objectif est de développer la pratique du sport et de lutter contre la sédentarité. Nous avons ainsi facilité le travail de saisie et automatisé les reportings des animateurs, qui peuvent ainsi consacrer plus de temps à leur engagement. Quand on bénéficie de subventions publiques, il faut pouvoir montrer l’impact des investissements réalisés. Avec notre application, ce sont 5 000 heures de travail qui sont épargnées chaque semaine !


19 décembre 2016

Les projets en russe, mandarin ou arabe n’ont pas de secret pour nous

Article Image

Le loft de Captive est à Boulogne mais nos applications sont partout. Depuis 8 ans, nous avons livré des applications pour le Web et le mobile utilisées par plusieurs centaines de milliers d’utilisateurs dans plus de 25 pays !

Nous avons déployé des applications pour l’Europe, bien sûr, mais également l’Afrique, l’Asie et l’Amérique du Nord. Nous avons la capacité à développer des projets multilingues et nous avons l’expérience des alphabets différents. Certains de nos outils sont accessibles en cyrillique, en mandarin, en arménien et même en arabe qui, faut-il le rappeler, s’écrit de droite à gauche. Mais notre équipe graphique l’a bien sûr pris en compte.

La recette de notre succès est toujours la même : nous nous immergeons dans l’environnement de nos clients, nous les accompagnons tout au long du projet pour livrer l’application unique qui répond à leurs enjeux.


12 décembre 2016

Le vrai but d'une application métier c'est de faire progresser votre activité

Article Image

Chez Captive, nous adorons quand nos clients n’y connaissent rien en informatique. Cela nous permet de nous concentrer sur les vrais sujets et de faire notre métier : les aider à mieux faire le leur…

Quand un client nous présente son projet, nous cherchons toujours à comprendre pourquoi il est prêt à dépenser de l’argent pour le réaliser. C’est en comprenant l’attente profonde de nos clients que nous pouvons faire les recommandations les plus pertinentes.

Pierre-Louis gère des colonies de vacances. Il est venu nous voir pour la mise à jour de son site de réservation. En réalité, son enjeu était qu’il n’avait pas assez de réservations pour être viable. Et ça, c’est un vrai sujet !

Nous avons mis en valeur les séjours, fluidifié le parcours utilisateur tout en donnant la main à l’organisme pour des mises à jour simples et rapides. Aider à envoyer des enfants en colo, c’est un projet qui a du sens…


5 décembre 2016

Une bonne raison de confier votre logiciel à un développeur de jeu

Article Image

L’idée de confier la réalisation d’une application informatique à un développeur de jeux vidéos vous semble incongrue ? C’est pourtant l’une des plus pertinentes qui soient.

Tout simplement parce que les développeurs de jeu n’ont qu’une obsession : l’expérience utilisateur. Les joueurs n’acceptent ni les bugs, ni les problèmes d’ergonomie ni les graphismes pourris. Sinon, le jeu est voué à l’échec !

Chez Captive, nous avons réalisé plus de 15 jeux vidéos depuis notre création en 2008, et nous savons comment transférer ces exigences du jeu à vos enjeux métiers.

Alors, quand cette fédération sportive nous a contacté pour créer une plateforme grâce à laquelle 7 000 animateurs bénévoles et quelques centaines de milliers d’adhérents communiquent, nous avons décidé de relever le challenge.

Résultat : un logiciel facile à utiliser, fiable et qui remporte l’adhésion.


28 novembre 2016

Vous devez pouvoir tester votre application dès les premiers jours

Article Image

Les informaticiens c’est comme les garagistes, il est très difficile d’en choisir un bon, et un mauvais choix peut être dramatique. Comment trouver celui qui sort du lot ? Sur quels critères ?

Notre conseil : quel que soit le projet, vous devez pouvoir utiliser des premières fonctionnalités de votre logiciel au bout de 15 jours. Vous devez pouvoir suivre en permanence l’avancement du développement, et vous devez avoir une nouvelle version tous les 15 jours.

Sinon, vous risquez de ne jamais avoir l’outil dont vous avez besoin. Un logiciel de paie qui a coûté 346 millions d’euros à l’État et qui n’a jamais été livré en raison des retards accumulés, l’expérience vous tente ?

Chez Captive, dans les 15 jours après le démarrage du projet, nous vous livrons un logiciel opérationnel avec les éléments les plus importants pour fonctionner et vous rendre les services attendus.


18 novembre 2016

Nous avons choisi Ruby, un langage collaboratif à la syntaxe élégante

Article Image

Savez-vous qu’il existe plusieurs milliers de langages de programmation ? En soit, il n’y en a pas de bons ou de mauvais : chacun a son écosystème et sa culture. Certains sont plutôt dans un esprit bidouille, tandis que d’autres ont une approche très technique. Certains sont liés à des éditeurs, tandis que d’autres sont très ouverts et collaboratifs.

Le choix du langage peut donc avoir un impact déterminant sur le résultat et sur les évolutions de votre application ou de votre site.

Chez Captive, nous avons choisi Ruby, car nous adhérons à sa culture, à sa logique faite de simplicité et de productivité et à sa syntaxe élégante. Cet écosystème a des exigences plus élevées pour le Web et beaucoup de bonnes pratiques, comme les tests automatisés.

Ce n’est pas un hasard si c’est l’un des langages de programmation les plus populaires, adopté en particulier dans les start-up devenues grandes que sont Twitter, Groupon ou AirBnB. C’est celui que nous utilisons pour tous nos projets Web.


7 novembre 2016

Arrêtez de gaspiller votre argent, maitrisez vos coûts d'hébergement

Article Image

Nous avons horreur du gaspillage. C’est aussi cela “avoir du sens” : être utile et en aucun cas jeter son argent par les fenêtres. Cette semaine nous avons eu un appel de Francis, responsable informatique de l’un de nos clients. Il envisage de rassembler l’hébergement de toutes ses applications et souhaitait notre avis : “J’ai besoin d’une grande capacité, tu comprends, nous avons énormément de choses”.

Nous sommes très heureux de son appel, c’est une grande marque de confiance. Nous lui avons demandé quel type d’applications et de sites il avait réellement à héberger. Et notre réponse a été extrêmement rapide : nous l’avons mis en relation avec l’hébergeur de Captive, et il va économiser entre 60 et 80 mille euros par an en s’assurant d’une solution bien dimensionnée.

En un coup de fil, nous lui avons permis de diviser son budget par 5. Captive ne prend pas de commission sur l’opération, nous sommes simplement heureux de mettre fin à un gros gaspillage.


24 octobre 2016

Pour être vraiment utile, il faut retirer le superflu

Article Image

Devinette : Connaissez-vous la différence entre Google et Yahoo ? Quand on va sur Google, on tape sa recherche, on découvre les résultats et on quitte le site en 4 secondes. Avec Yahoo, on voit la météo, les cours de bourse et les derniers déboires de Kim Kardashian. Au final on ne sait même plus ce qu’on était venu chercher.

Chez CAPTIVE, depuis l’idée initiale jusqu’à la mise en ligne, nous concevons les applications pour vous faire gagner du temps, comme Google quoi. Nous restons focalisés sur l’essentiel. Après tout, Saint-Exupéry le disait bien : “la perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer.”


3 octobre 2016

On se forme bien plus efficacement quand on s'amuse

Article Image

“Ma fille ne voulait pas faire ses devoirs avant d’avoir avancé dans le jeu”, nous a témoigné en riant une parent d’élève à la remise des prix de Gueule d’Ange. S’il est vrai que Gueule d’Ange est un jeu que CAPTIVE a créé pour le département des Yvelines, c’est surtout une aventure pédagogique pour apprendre à faire des recherches sur sa famille.

Le nouveau concours a démarré mercredi dernier. Essayez : vous aurez une petite chance de gagner un lot sympa, mais une très grande chance d’apprendre en vous amusant. Car nous considérons qu’il n’y a aucune raison qu’apprendre soit une corvée. Au contraire, c’est une expérience des plus plaisantes… et nous tenons à mettre cette joie au centre de tous nos Serious Games.


26 septembre 2016

Détecter les collaborations qui n'ont pas de sens... et les éviter

Article Image

Cette semaine nous avons rencontré un prospect particulier : il nous a consultés pour développer un outil numérique mais ne voulait rien nous dire de son contexte. Il n’a voulu parler que de la technique. Nous avons alors expliqué que CAPTIVE ne serait sûrement pas le partenaire qu’il lui fallait… Et l’avons redirigé vers des confrères.

Lorsque nous rencontrons un client, nous avons un moyen simple de savoir si notre collaboration sera bénéfique pour l’un comme pour l’autre. S’il est prêt à nous parler de ses objectifs, de nous expliquer son contexte et répondre à nos questions, alors c’est bien parti… Parce que nous ne savons pas réaliser un logiciel ou une application sans comprendre sa raison d’être.


19 septembre 2016

Comprendre le contexte pour répondre au vrai besoin

Article Image

“Non seulement le logiciel que vous nous a réalisé répond à nos besoins, mais il nous a aussi permis de développer une toute nouvelle activité”

C’est Guillaume, responsable des Systèmes d’Information chez Editialis, qui l’a dit à propos de l’interface de gestion conçue par l’équipe CAPTIVE, après un an d’utilisation.

Puis il a ajouté : “Votre vrai point fort ? Vous cherchez à comprendre le contexte et pas seulement à répondre à la demande, c’est rare”.

Nous apprécions beaucoup ce témoignage, nous sommes toujours très fiers quand notre philosophie est partagée par nos clients.


12 septembre 2016

Pour bien suivre un projet, pas besoin de s'y connaitre en informatique

Article Image

Avez-vous déjà vécu un projet où le client appelle le développeur très (trop) fréquemment, stressé, pour connaître son évolution ? C’est invivable pour tout le monde n’est-ce pas ?

Nous sommes convaincus que pour apporter de la sérénité, rien ne vaut la transparence. C’est la raison pour laquelle chez CAPTIVE nous permettons à nos clients de suivre l’avancée du projet en temps réel. Nous leur donnons accès à une adresse web privée qu’il peuvent consulter quand ils le veulent.

Ils peuvent ainsi suivre leur projet même quand ils n’y connaissent rien à l’informatique ! Nous avons ainsi des discussions sur l’expérience utilisateur et non pas sur les retards de planning comme ça existe trop souvent dans notre milieu.


5 septembre 2016

Se passer de cahier des charges grâce à la discussion

Article Image

Les projets informatiques commencent la plupart du temps par l’écriture d’un cahier des charges. Ce prend souvent plusieurs semaines voire mois à être rédigé. Nous en avons récemment reçu un de 83 pages… totalement inexploitable.

Et qui est responsable de la rédaction de ce document ? Un chef de projet qui est souvent de bonne volonté mais n’est pas un expert en informatique. Voilà pourquoi la majorité des cahiers de charges sont complètement inadaptés.

Vous avez un projet ? Prenons rendez-vous et consacrez-nous une heure. Nous formulons ensuite sa recommandation que vous validerez avant de démarrer le projet.

Pour éviter à nos clients de perdre des semaines, CAPTIVE propose d’utiliser un procédé ancestral : la discussion.